Les Lieux

Les Villae regroupent les sites de la Villa d’Hadrien, la Villa d’Este, le Sanctuaire d’Hercule Vainqueur, la Mensa Ponderaria (l’Office public de contrôle des poids et mesures) et le Mausolée des Plautii.

Situées sur la Commune de Tivoli, les Villae ont été réunies suite à la réforme du Ministère des Biens et des Activités Culturelles et du Tourisme depuis le 1er septembre 2016, et sont gérées par l’Institut Autonome « Villa Adriana e Villa d’Este ».

L’objectif de cet Institut est de promouvoir la sauvegarde, la valorisation et la jouissance des différents sites et de catalyser les qualités propres à la région de Tivoli, en impliquant la population locale dans l’optique d’un développement durable et alternatif.

Les différentes structures de cet organisme complexe s’imbriquent parfaitement, étant issues d’un même terreau culturel et anthropologique.

TÉLÉCHARGER LA BROCHURE

NOTREIDENTITÉ

Avec la réforme du Ministère des Biens et des Activités Culturelles et du Tourisme, les principaux musées italiens ont été transformés en Instituts autonomes depuis le 1er septembre 2016.

Cette réforme a également englobé les sites de la Villa d’Hadrien, de la Villa d’Este et du Sanctuaire d’Hercule Vainqueur. Depuis son intronisation, l’une des premières exigences de la nouvelle Direction a consisté à regrouper les différents sites sous un seul et même Institut, en mettant en exergue certains traits caractéristiques du territoire qui les abrite, à savoir la beauté et le charme incontournable de Tivoli, devenu lieu de séjour et de repos très déjà prisé dès l’Antiquité. La Direction a été confiée à M. Andrea Bruciati, suite à la sélection publique internationale qui s’est conclue en février 2017.

Cette nouvelle orientation a entraîné toute une série de grandes décisions stratégiques :

  • Attribution d’un nouveau nom, à travers la création de la marque « Villae » qui, plus qu’un simple changement de nom, est le signe d’une nouvelle identité culturelle. Le dessin du nouveau logo exprime notamment les caractéristiques et les liens millénaires qui unissent les sites entre eux et avec leur territoire, que ce soit sur un plan anthropologique ou culturel ;
  • Relance des relations avec la région de Tivoli, à travers également la redécouverte des produits agricoles du terroir ;
  • Ouverture d’un Bureau des Expositions ;
  • Extension des horaires de visite.

L’UNESCO (Organisation des Nations Unies pour l’Éducation, la Science et la Culture, a vu le jour à Paris le 4 novembre 1946.

La Convention pour la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel, ratifiée par la Conférence générale de l’UNESCO le 16 novembre 1972, a pour but d’identifier et de sauvegarder les sites dont les spécificités sont d’une exceptionnelle importance sur un plan culturel ou naturel.

La Villa d’Hadrien a été classée au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1999 en tant que « chef d’œuvre réunissant de manière exclusive les plus hautes formes d’expression des cultures matérielles du monde antique méditerranéen. L’étude des monuments qui composent la Villa d’Hadrien a également joué un rôle décisif dans la découverte des éléments de l’architecture classique par les architectes de la Renaissance et du Baroque. Elle a, en outre, profondément influencé un grand nombre d’architectes et de dessinateurs du XIXe et XXe siècle ».

unesco.beniculturali.it – Villa Adriana

L’inscription de la Villa d’Este sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO remonte quant à elle à 2001. Selon l’UNESCO, le complexe de la Villa d’Este constitue l’un des exemples les plus importants de la culture Renaissance. Le site est un exemple unique de jardins à l’Italienne du XVIème siècle et son modèle a profondément influencé l’architecture des jardins de toute l’Europe.

unesco.beniculturali.it – Villa d’Este